International
URL courte
462
S'abonner

Entré en éruption le mardi 3 mars, le volcan indonésien Merapi a projeté des cendres sur plus de six kilomètres de haut. Mêlées au sable, elles ont recouvert les localités voisines dans un rayon d’une dizaine de kilomètres, de nombreuses images et vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrant l’événement.

Le nuage de cendres crachées le 3 mars par le volcan Merapi en Indonésie lors de son éruption a atteint une hauteur de plus de 6.000 mètres. Son activité a duré moins de dix minutes, mais a contraint les autorités à fermer temporairement l’aéroport international de la ville de Solo, aussi appelée Surakarta, à quelque 40 km de distance.

«Il y a eu un bruit de tonnerre pendant au moins cinq minutes et j'ai vu des nuages de fumée depuis ma maison», a indiqué un habitant du département de Boyolali à l'AFP.

Les cendres mêlées de sable projetées par le Merapi, proche de la capitale culturelle indonésienne Yogyakarta, sont tombées sur les localités environnantes dans un rayon de 10 kilomètres.

​Le Centre de prévention des risques volcaniques et géologiques a interdit aux habitants de s'approcher à moins de trois km, mettant en garde contre de potentielles coulées de lave et nuées ardentes, nuages de gaz, cendres et roches.

En 2010, le Merapi avait connu une éruption majeure ayant provoqué la mort de plus de 300 personnes et contraint plus de 280.000 habitants à évacuer.

Il s’agissait de l'éruption la plus puissante depuis celle de 1930 qui avait fait quelque 1.300 morts, contre 60 pour celle de 1994.

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien haut placé mort suite à une «attaque terroriste»
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Elle lui envoie 3.000 mails, pensant qu’il l’aime: elle finit en garde à vue
Des soldats azerbaïdjanais vandalisent des sépultures arméniennes à leur arrivée au Haut-Karabakh – vidéos
Tags:
Indonésie, cendres volcaniques, cendres, éruption, Merapi (volcan), volcan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook