International
URL courte
201144
S'abonner

Washington est invité à approuver l’idée de l’impossibilité d’entamer une guerre nucléaire, comme l’avaient fait Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan en leur temps, a indiqué le chef de la diplomatie russe. Cette proposition entre dans l’ordre du jour du prochain sommet des cinq membres du Conseil de sécurité de l’Onu.

La Russie a proposé aux États-Unis de confirmer l’inadmissibilité d’une guerre nucléaire, ce qui constitue l’une des questions du sommet des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu, lequel se tiendra prochainement, a déclaré aux journalistes ce 3 mars Sergueï Lavrov.

Pas de vainqueur dans une guerre nucléaire

Le Président de l’URSS, Mikhaïl Gorbatchev, et son homologue américain, Ronald Reagan, avaient approuvé l’idée que le concept de guerre nucléaire excluait la notion de vainqueur. C’est la raison pour laquelle un tel conflit ne peut jamais être déclenché.

«Nous avions proposé à nos collègues américains de confirmer cette position dans de nouvelles conditions. Plus d’une année et demi, ou probablement deux ans, se sont écoulés, mais nous n’avons toujours pas reçu de réponse», a précisé le ministre russe des Affaires étrangères. 

 «Les questions de stabilité stratégique font partie de l’ordre du jour qui exige de faire des démarches urgentes et sans égal. Cependant, il s’agit de la survie de l’humanité sur un plan plus large. Depuis de nombreuses années, des experts commencent à parler pour la première fois de la probabilité d’une guerre nucléaire. C’est inacceptable», a martelé Sergueï Lavrov.

Et d’ajouter que cette question devra être abordée par les dirigeants des cinq pays membres du Conseil de sécurité.

Auparavant, Donald Trump avait soutenu l’idée d’un sommet des cinq pays du Conseil de sécurité, proposée par Vladimir Poutine le 23 janvier pendant le forum mondial en mémoire des victimes de l’Holocauste. Les Présidents français et chinois avaient également approuvés un tel sommet.

Lire aussi:

Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un syndicat de police s’amuse d’une intervention violente et outre les internautes – vidéo
Tags:
Russie, Conseil de sécurité de l'Onu, guerre nucléaire, Sergueï Lavrov, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook