International
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
41615
S'abonner

Alors qu’il avait dû annuler une retraite spirituelle hors de Rome pour un rhume, le pape François a également passé un test au coronavirus qui s’est avéré négatif, rapporte ce mardi le quotidien italien Il Mattino.

Le test au coronavirus passé par le pape François s’est révélé négatif, rapporte ce mardi le journal Il Mattino. Le pape avait souhaité passer ce test par précaution, alors qu’un rhume l’avait forcé à annuler sa traditionnelle retraite spirituelle d’une semaine à Ariccia, à une cinquantaine de kilomètres du Vatican. Les premiers symptômes s’étaient révélés dimanche, lors de l’angélus, au cours duquel le pontife avait été contraint de s'arrêter plusieurs fois pour tousser.

«Il n'y a aucune preuve qui nous amène à diagnostiquer autre chose qu'une légère indisposition», avait déclaré dimanche le porte-parole du Vatican à l’AFP.

Le Vatican prend des mesures contre le coronavirus

Selon le quotidien Il Messaggero, des gants et des masques de protection vont être distribués au personnel du Vatican travaillant au contact des touristes. Les bureaux d’un prêtre employé pour la communication du Vatican ont également été désinfectés, selon une source interne. Il faisait partie de la communauté de l’église Saint-Louis-des-Français, dont les 20 prêtres avaient déjà été placés en confinement, après avoir été en contact avec un cas positif.

Les contrôles aux accès de la Cité du Vatican ont également été durcis, rapporte le journal La Stampa.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
Un médecin explique pourquoi il est déconseillé de se laver à l’eau froide
Tags:
Covid-19, Vatican, Pape François
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook