International
URL courte
283288
S'abonner

Pour la première fois depuis l'accord historique américano-taliban conclu le 29 février, l'armée américaine a procédé ce 4 mars à des frappes aériennes dans la province afghane de Helmand. Il s’agit d’une riposte à une attaque nocturne des Talibans contre les forces afghanes, selon Washington.

À la suite des attaques des Talibans* contre les forces afghanes effectuées dans la nuit du 3 au 4 mars, l'armée américaine a annoncé avoir frappé les insurgés dans la province afghane de Helmand. Il s’agit de la première attaque américaine depuis 11 jours, après l'accord signé à Doha. Les frappes visaient à défendre l'armée afghane.

«Les États-Unis ont effectué une frappe aérienne le 4 mars contre des combattants talibans* dans la province d’Helmand, dans le district de Nahr-e Saraj, qui attaquaient activement un point de contrôle des Forces nationales de sécurité afghanes. Il s'agissait d'une frappe défensive pour entraver l'attaque», a annoncé sur Twitter le porte-parole des Forces américaines en Afghanistan, Sonny Leggett.

Un accord historique sur l'Afghanistan

Le 29 février, les États-Unis et les Talibans ont trouvé un accord sur l'Afghanistan. Ainsi, les USA se sont engagés à réduire leur contingent dans le pays à 8.600 hommes dans les 135 jours suivant la signature du document, selon une déclaration commune publiée par les deux pays. Le retrait total des troupes américaines et de l’Otan sera achevé dans les 14 mois si les Talibans tiennent leurs engagements, précise le texte.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Un simple contrôle vire à la violente agression de deux gendarmes en Charente-Maritime
Tags:
Afghanistan, talibans, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook