International
URL courte
427825
S'abonner

Assurant que la Grèce et l’espace Schengen feront en sorte que les frontières restent fermées, Jean-Yves Le Drian a assuré que l’UE ne céderait pas au «chantage» de la Turquie qui a récemment annoncé l’ouverture de ses frontières avec le Vieux Continent aux migrants.

L'Europe ne «cédera pas au chantage» migratoire exercé par la Turquie et ses frontières resteront «fermées» aux migrants envoyés par ce pays, a assuré mercredi le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian.

«L'Union européenne ne cédera pas à ce chantage. [...] Les frontières de la Grèce et de l'espace Schengen sont fermées et nous ferons en sorte qu'elles restent fermées, que les choses soient claires!», a déclaré le ministre français des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale cité par l’AFP.

La Turquie ouvre ses frontières

Le Président turc a dans la nuit du 27 au 28 février indiqué que son pays avait ouvert ses frontières avec l’Europe pour les réfugiés syriens.

Cette déclaration a été faite malgré l'accord conclu en 2016 entre Ankara et Bruxelles aux termes duquel le gouvernement turc s'était engagé à lutter contre les passages illégaux alors que l'UE finançait la Turquie.

Ensuite, le Président turc a annoncé lundi avoir rejeté une aide européenne supplémentaire d'un milliard d'euros pour l'accueil des migrants en Turquie.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
Jean-Yves Le Drian, migrants, Turquie, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook