International
URL courte
5423
S'abonner

Le procureur de l’État de Mexico Alexandro Gomez Sanchez a démenti les rapports selon lesquels un lion échappé d'un ranch avait tué un chauffeur de taxi dans la région.

Les autorités de l’État de Mexico ont annulé les cours dans plusieurs écoles primaires et secondaires de la municipalité de Valle de Bravo après la découverte du corps d'un chauffeur de taxi de 54 ans, dont la mort avait été attribuée à un lion échappé d’un ranch.

Selon Radio Formula, la mesure a concerné pour le moment au moins 13 écoles primaires.

Le corps de la victime a été retrouvé le 1er mars dans la zone de Pinal. Des recherches ont été lancées pour retrouver le prédateur. Les policiers sont épaulés par la marine mexicaine. La zone de recherches est bouclée:

​Les autorités ont conseillé aux habitants de ne pas sortir de chez eux sans nécessité tant que les recherches sont en cours.

Démenti du procureur

Par la suite, le procureur de l’État de Mexico Alexandro Gomez Sanchez a démenti les rapports initiaux. Selon lui, l’analyse des échantillons prélevés sur le corps de la victime a permis d’établir que l’homme a pu être agressé par un ou plusieurs chiens.

«De toute évidence, le chien a été le premier à attaquer. Le corps a été dévoré par la faune locale après la mort», a fait savoir le procureur cité par le journal Portavoz.

Dans le même temps, il a souligné que la version selon laquelle des chiens avaient tué l’homme restait à confirmer. Pour le moment, les autorités parlent d’un «animal inconnu».

Lire aussi:

Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
The Lancet met en garde contre son étude sur l’hydroxychloroquine
Le sketch d'un humoriste noir jouant un esclave sur le plateau de Cyril Hanouna en 2013 ressort et ne passe plus – vidéo
Tags:
meurtre, évasion, lions, Mexique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook