International
URL courte
281168
S'abonner

Des policiers grecs ont été la cible de tirs de lacrymogène à la frontière avec la Turquie, où la situation se complique fortement avec l’afflux de milliers de migrants.

Alors que des milliers de migrants sont massés à la frontière entre la Turquie et la Grèce, des gaz lacrymogènes ont été tirés sur la police grecque, comme en témoignent les images filmées sur place:

© Ruptly
Kastanies: la police turque tire des grenades lacrymogènes en direction de la frontière grecque

Les faits se déroulent à proximité de la ville grecque de Kastanies. Plus tôt dans la semaine, dans la même zone, les forces de l’ordre grecques et turques avaient échangé des tirs de gaz lacrymogènes.

En réaction à ce précédent incident, le ministère turc de l’Intérieur a affirmé que son pays ripostait aux attaques lancées par la partie grecque.

Ankara vs Bruxelles

Depuis fin février, des milliers de migrants tentent désespérément de franchir la frontière entre les deux pays après que la Turquie s’est affranchie de ses obligations prévues par l’accord signé avec l’UE en 2016.

Précédemment, Recep Tayyip Erdogan avait accusé l’Union européenne de ne pas avoir versé à la Turquie le solde promis en échange de l’accueil sur son sol de réfugiés syriens.

Ces déclarations sont intervenues après la mort d’une trentaine de soldats turcs dans une frappe aérienne visant leurs positions dans la province syrienne d’Idlib.

Lire aussi:

La DCA syrienne repousse une attaque de missiles au-dessus de Damas, selon Sana
«J’ai déjà fait barrage, cette fois c’est fini»: la Une de Libération sur le RN indigne la majorité
«Ils ont été lynchés»: deux policiers agressés lors d’une intervention près d’Agen
Téhéran refuse de discuter l'accord nucléaire avec les USA et l'UE
Tags:
gaz lacrymogènes, frontière, Grèce, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook