International
URL courte
La Turquie ouvre ses frontières aux migrants vers l'UE (20)
231132
S'abonner

Le Président turc a donné l'ordre aux garde-côtes d'empêcher les migrants de traverser la mer Égée, a annoncé le service des garde-côtes sur Twitter, selon l'AFP.

«Sur ordre du Président (...) aucune autorisation ne sera donnée aux migrants de traverser la mer Egée en raison des dangers que cela comporte», a twitté ce service. «L'approche consistant à ne pas intervenir pour empêcher les migrants de quitter la Turquie reste valable, sauf pour ce qui concerne les départs par la mer, en raison des dangers», a-t-il ajouté.

Le service des garde-côtes a déclaré avoir sauvé jeudi 97 migrants en danger, accusant les Grecs d'avoir «dégonflé leurs trois bateaux et les avoir laissé dériver, à moitié en train de couler».

La Turquie ouvre ses frontières

Ankara et Athènes échangent continuellement des accusations concernant les migrants, les Turcs parlant de la brutalité des Grecs à l'encontre des migrants, les Grecs accusant la Turquie de les pousser et même de les aider à l'émigration vers la Grèce.

Des milliers de migrants tentent de passer la frontière terrestre entre la Turquie et la Grèce depuis que le président turc a annoncé le 29 février qu'il cessait de respecter l'accord de 2016 qui prévoyait que les migrants restent en Turquie, en échange d'une aide financière européenne à la Turquie.

Officiellement, Ankara proteste contre l'insuffisance de cette aide pour faire face au coût des quatre millions de migrants et de réfugiés, principalement Syriens, qu'elle accueille depuis des années. Les Européens, qui avaient proposé un milliard d'euros sypplémentaire d'aide qu'Ankara a refusé, y voient un chantage politique pour obtenir un soutien occidental aux opérations turques en Syrie.

Dossier:
La Turquie ouvre ses frontières aux migrants vers l'UE (20)

Lire aussi:

L'ancien Président français Valéry Giscard d'Estaing est décédé
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Tags:
trafic de migrants, migrants, mer Egée, Grèce, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook