International
URL courte
7125180
S'abonner

Le Président turc a estimé que la Turquie et la Russie pourraient aider l’économie syrienne en exploitant en commun des champs pétrolifères en Syrie. Recep Tayyip Erdogan affirme qu'il a récemment fait cette proposition à Vladimir Poutine.

Évoquant sa rencontre avec Vladimir Poutine, le Président turc a déclaré avoir proposé à son homologue russe d’exploiter en commun des gisements pétrolifères syriens dans les régions de Deir ez-Zor et Qamichli.

«J'ai proposé à Vladimir Poutine de contribuer, financièrement parlant, à la restauration de la Syrie en y exploitant du pétrole [à Deir ez-Zor et Qamichli, ndlr], quant à nous, nous sommes prêts à nous engager dans des travaux contractuels dans cette affaire. Poutine a répondu "c’est possible"», a-t-il déclaré, cité par le quotidien turc Sabah.

Le Président turc a également admis qu’Ankara pourrait faire une proposition similaire à Washington.

«Si des mesures sont prises dans ce sens, je peux faire une proposition pertinente à Donald Trump. Grâce à cela, nous aurons l'occasion d'aider à reconstruire et à rebâtir la Syrie, au lieu de permettre aux terroristes d'utiliser ces ressources», a-t-il ajouté.

Selon Recep Tayyip Erdogan, le pétrole que les terroristes exploitent n’est pas de bonne qualité alors que, s’il est raffiné comme il faut, il pourrait servir à la reconstruction de la Syrie.

Lire aussi:

La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
Une vidéo inédite de l'attaque iranienne contre une base US après l’assassinat de Soleimani
Passeport vaccinal: l’UE avance, la France n’y coupera pas
Tags:
Syrie, Turquie, Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook