International
URL courte
3211154
S'abonner

«Lena. Tamara. Vinnitsa». Les murs d’un musée du Vatican semblent toujours garder des traces du passage de deux touristes ukrainiennes. Pour preuve, une vidéo qui a récemment fait surface sur Internet.

Une vidéo montrant une fresque de l’artiste italien Raphaël, située dans les musées du Vatican, abîmée par des touristes est devenue virale sur les réseaux sociaux.

L’une des plus célèbres œuvres du génie de la Renaissance a été profanée par deux femmes apparemment venues d’Ukraine qui y ont gratté leurs prénoms et le nom de leur ville: «Lena. Tamara. Vinnitsa». Ceci a permis de savoir d’où elles venaient.

Le premier signalement de cet acte de vandalisme est apparu en 2012. Mais la séquence qui, à en croire son auteur, a été filmée le 6 mars 2020 montre que les «signatures» des touristes sont restées sur la fresque.

Lire aussi:

Le bilan journalier des nouveaux cas en France plus de cinq fois plus élevé que la veille
Déluge de feu en terre sainte: dans l’escalade, Israël et la Palestine peuvent compter sur leurs alliés
«Le dernier rempart de la paix civile est en train de céder», s’inquiète Philippe de Villiers
Le «champignon noir»: ce redoutable inconnu qui s’attaque aux patients rétablis du Covid
Tags:
vandalisme, Ukraine, Vatican, touristes, fresques, Raphaël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook