International
URL courte
La Turquie ouvre ses frontières aux migrants vers l'UE (20)
14320
S'abonner

Souhaitant «réduire la pression de la surpopulation» sur plusieurs îles grecques, l’UE envisage d’offrir aux migrants illégaux 2.000 euros pour stimuler «la réintégration des personnes dans leurs pays».

Face à l’arrivée massive de réfugiés syriens sur des îles grecques, Bruxelles et Athènes espèrent inciter plus de 5.000 migrants à rentrer chez eux, rapporte l'AFP.

Pour parvenir à ces fins, l’Union européenne met en place un programme qui prévoit une «allocation de 2.000 euros qui aidera à la réintégration des personnes dans leur pays», a annoncé la commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson.

La mesure est notamment destinée à «réduire la pression de la surpopulation» sur les îles grecques près de Lesbos, Chios, Kos ou encore Leros. À l’heure actuelle, les camps qui y sont installés abritent plus de 37.000 personnes.

Critiques de Marine Le Pen

Sur Twitter, la présidente du Rassemblement national fait le lien entre la nouvelle mesure et la crise sanitaire actuelle qui touche le monde, accusant l’UE d’incapacité «de réagir et d’agir quand il le faut»:

Précédemment, Mme Le Pen avait appelé Bruxelles à brandir la menace des sanctions à l’encontre du Président turc face à «l’acte de guerre» d’Ankara qui a permis un afflux de migrants aux frontières grecques.

La semaine dernière, l’AFP, qui cite une source proche du dossier, avait rapporté que la Commission européenne préparait une nouvelle aide additionnelle de 500 millions d’euros pour les réfugiés syriens en Turquie et plusieurs autres mesures afin d’apaiser les tensions avec Ankara.

Dossier:
La Turquie ouvre ses frontières aux migrants vers l'UE (20)

Lire aussi:

Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
Tags:
Union européenne (UE), allocations, Grèce, crise migratoire, Europe, Marine Le Pen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook