International
URL courte
123160
S'abonner

Le nombre des divorces a sensiblement augmenté en Chine sitôt la quarantaine due au coronavirus levée. Des spécialistes affirment que les couples se séparent après avoir passé trop de temps ensemble en isolement.

Le taux de divortialité en Chine a considérablement augmenté parce que «les couples passent trop de temps ensemble à la maison» pendant l'auto-isolement dû au coronavirus, relate le journal chinois Global Times se référant aux bureaux d'enregistrement à travers le pays.

Les bureaux chinois de l’état civil ont ainsi relevé une forte hausse du nombre de divorces dès la levée de la quarantaine.

Des disputes pour des bagatelles

Les fonctionnaires estiment que ceci pourrait être causé par le fait que les conjoints aient passé trop de temps dans un endroit clos pendant la quarantaine.

«Le taux de divorce a grimpé en flèche par rapport à avant», a déclaré à la presse locale Lu Shijun, directeur d'un bureau de la province du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine.

«Les jeunes passent beaucoup de temps à la maison. Ils ont tendance à se disputer pour un oui ou pour un non et à divorcer à la hâte», a-t-il expliqué aux journalistes.

Une autre explication pourrait être due au retard des demandes en raison de la fermeture forcée des bureaux pendant près d'un mois.

Les chercheurs ont par ailleurs étudié les effets sur les couples de la nécessité de passer beaucoup de temps ensemble dans un endroit clos.

Une étude de 2018 a révélé que les conjoints qui vivaient ensemble avant le mariage avaient des taux de divorce plus faibles la première année que les couples qui n’avaient pas vécu une telle expérience. Mais un taux de divortialité plus élevé a été constaté dans le cas des personnes vivant avec leur conjoint pendant cinq ans ou plus.

Lire aussi:

Diminution du nombre de personnes en soins intensifs en France, une première depuis le début de l'épidémie
Rivotril: «euthanasie hors-cadre» ou «ne pas laisser souffrir quelqu’un pleinement conscient»?
Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Tags:
divorce, Covid-19, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook