International
URL courte
Le COVID-19 en Europe (262)
18828
S'abonner

Alors que les autorités de Bruxelles déconseillent tout voyage à l’étranger, un certain nombre de Belges se rendent toujours dans les bars et commerces des pays voisins. Le ministre-président flamand leur demande «un peu de conscience sociale».

«Un comportement antisocial»: le ministre-président flamand Jan Jambon a critiqué les Belges qui s’étaient récemment rendus dans des bars et restaurants ouverts en France et aux Pays-Bas, sur fond de propagation du coronavirus en Europe.

«Si vous allez dans un café aux Pays-Bas, cela a le même effet que chez nous. Les frontières n’existent pas pour un virus. Je demande à tout le monde un peu de conscience sociale et j’insiste», a déclaré M.Jambon cité par RTL.

Il a souligné que les gens devaient «rester à distance des lieux de rassemblement, [en Belgique] et de l’autre côté de la frontière».

Près de 900 cas de contamination en Belgique

Samedi 14 mars, la France a pris la décision de fermer à partir de minuit les commerces non essentiels, dont les cafés et restaurants. Or, ceux-ci sont pour le moment toujours ouverts aux Pays-Bas et au Grand-Duché du Luxembourg.

Dimanche matin, les autorités sanitaires belges ont dénombré 197 nouvelles infections au coronavirus dans le royaume. Le nombre total de cas confirmés s’élève désormais à 886 en Belgique. Parmi ceux-ci, 163 personnes sont hospitalisées, dont 33 sous assistance respiratoire.

Dossier:
Le COVID-19 en Europe (262)

Lire aussi:

Deux morts et plus de 160 blessés dans l'effondrement d’une tribune dans une synagogue près de Jérusalem - vidéos
Israël fait face au rythme le plus élevé de roquettes jamais tirées vers son territoire, selon l'armée
Plusieurs blessés dans une attaque à la voiture bélier à Jérusalem-Est
Un selfie fait chavirer un bateau, au moins 7 morts 
Tags:
Pays-Bas, France, Jan Jambon, pandémie, frontière, Covid-19, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook