International
URL courte
9777
S'abonner

L’efficacité d’un médicament japonais destiné à traiter de nouvelles souches de la grippe a été annoncée par un fonctionnaire du ministère chinois des Sciences et des Technologies. Il ne provoque pas d’effets indésirables, mais montre des résultats moins bons à un stade avancé de la maladie.

Un médicament appelé favipiravir que le Japon utilise pour traiter de nouvelles souches de la grippe semble être efficace chez les patients atteints du Covid-19, rapporte ce 18 mars le Guardian qui cite Zhang Xinmin, fonctionnaire du ministère chinois des Sciences et des Technologies.

Selon lui, ce médicament antigrippal développé par une filiale de l’entreprise Fujifilm présente des résultats encourageants lors d'essais cliniques à Wuhan et Shenzhen sur 340 patients.

«Il présente un haut degré de sécurité et est clairement efficace dans le traitement», a déclaré Zhang Xinmin.

Les patients à Shenzhen testés positifs au coronavirus ont guéri quatre jours en moyenne après avoir pris le médicament, contre 11 jours en moyenne pour ceux qui n'ont pas été traités avec le favipiravir, raconte le Guardian se référant au media japonais NHK.

En outre, les radiographies ont confirmé des améliorations de l'état pulmonaire chez environ 91% des patients traités avec ce même médicament, contre 62% pour les autres.

L’efficacité contre des symptômes graves mise en cause

Cependant, une source du ministère japonais de la Santé estime que le médicament, également connu sous le nom d’Avigan, n'est pas aussi efficace chez les personnes qui présentent des symptômes plus graves.

«Nous avons donné de l’Avigan à 70 à 80 personnes, mais cela ne semble pas si bien fonctionner une fois que le virus est déjà bien développé», informe le Guardian qui cite le quotidien Mainichi Shimbun.

Le favipiravir nécessiterait néanmoins l'approbation du gouvernement pour une utilisation à grande échelle pour les patients atteints du Covid-19, car il était initialement destiné à traiter la grippe.

Selon le quotidien qui se réfère au fonctionnaire, le médicament pourrait être approuvé dès le mois de mai. «Mais si les résultats de la recherche clinique sont retardés, l'approbation pourrait également être retardée».

Un autre médicament déjà testé en France

À la recherche d’un vaccin contre le coronavirus, les scientifiques de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille ont également testé un nouveau traitement contre le coronavirus à base de chloroquine, un médicament normalement utilisé pour soigner le paludisme.

Bien que les spécialistes trouvent encourageants les résultats publiés lundi 16 mars, ils mettent en garde contre de possibles effets secondaires comme des problèmes d’interactions médicamenteuses.

Lire aussi:

«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne»: nouvelle agression d’un chauffeur de bus au Pays basque
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Moscou explique la condition sine qua non de son recours à l’arme nucléaire
Une autre crise se profile à l’horizon et pourrait être pire que le Covid-19, affirme Bill Gates
Tags:
Japon, Covid-19, médicaments, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook