International
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
3130
S'abonner

Le ciel à travers le monde commence à se vider à mesure que le nombre de vols interdits en raison de la pandémie de coronavirus augmente, selon les données du site Flightradar24.

Le nombre d’avions dans les airs a considérablement diminué ces dernières semaines alors que de nombreux pays ont fermé leurs frontières et interdit les voyages sur fond de pandémie de coronavirus, d’après les informations du site Flightradar24 qui surveille les vols des avions dans le monde.

​«À ce jour, le trafic aérien mondial de mars est 10% inférieur au niveau de 2019», a déclaré ce samedi 21 mars Flightradar24.
«Aujourd'hui, nous surveillons près de 9.900 vols, soit 5.200 de moins qu'en 2019», a indiqué Flightradar24 le 19 mars sur Twitter.

Le 19 mars, 132.135 vols ont été effectués dans le monde contre 172.520 en février, la diminution du nombre des vols est la plus importante en Italie, note le journal britannique Daily Mail.

La compagnie aérienne Ryanair a dû suspendre plus de 80% de ses vols à partir de mardi 17 mars et Brussels Airlines a annoncé avoir complètement suspendu ses opérations à partir du 21 mars et jusqu’au 19 avril, alors que les interdictions de voyager se multiplient.

«Nos horaires ont été perturbés par les restrictions gouvernementales et feront l'objet de nouvelles coupes […]. La plupart voire tous les vols du groupe Ryanair peuvent être cloués au sol, à l'exception d'un très petit nombre de vols pour maintenir une connectivité essentielle, principalement entre le Royaume-Uni et l'Irlande», a déclaré la compagnie dans un communiqué cité par le Daily Mail.

D'autres compagnies aériennes, dont British Airways, Lufthansa, Virgin Atlantic, Norwegian, EasyJet et Jet2, ont fortement réduit leur offre.

​Le groupe IAG a annoncé que les trois quarts de ses vols seraient supprimés au cours des deux prochains mois.

Compagnies aériennes en difficulté

Selon le Daily Mail, Virgin Atlantic a déclaré que son personnel avait accepté de prendre huit semaines de congé sans solde au cours des trois prochains mois et que 10.000 personnes se verraient proposer un licenciement volontaire.

EasyJet a demandé à ses pilotes et autres employés de prendre trois mois de congé sans solde et a déclaré que 3.000 personnes risquaient de perdre leur emploi, ajoute le journal.
Virgin Atlantic aurait demandé 7,5 milliards de livres sterling (8,1 mds EUR) de prêts d'urgence, alors que Norwegian licencie temporairement quelque 7.300 personnes, soit 90% de ses effectifs, d’après le quotidien.

Le groupe IAG, qui est propriétaire d'Iberia et de Vueling et emploie 66.000 personnes, entend suspendre temporairement les contrats de travail, réduire les heures de travail et offrir à son personnel des congés sans solde.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

En direct: une forte explosion se produit à Madrid, au moins trois morts - vidéos
Covid-19: «si le vaccin ne fonctionne pas, on n’a pas de plan B», estime une virologue
Les Français pour le passeport vaccinal? «Ils sont terrifiés et prêts à céder leurs libertés individuelles»
Trump en contact avec Poutine le jour de l’assaut du Capitole? Le Kremlin répond à Hillary Clinton
Tags:
Flightradar24, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook