International
URL courte
Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (82)
7322
S'abonner

Inquiets pour la santé de leur client à cause de l’épidémie de coronavirus, les avocats de Julian Assange ont annoncé qu’ils demanderaient sa libération sous caution.

Les avocats de Julian Assange ont déclaré qu’ils demanderaient le 25 mars la libération sous caution du fondateur de Wikileaks en raison de la pandémie du coronavirus, a annoncé le groupe Don't Extradite Assange Campaign dans un communiqué dont Sputnik a eu connaissance.

«Mercredi 25 mars, les avocats de Julian Assange présenteront une demande de mise en liberté sous caution au tribunal de Westminster. Ses avocats soutiendront qu'Assange est particulièrement vulnérable au Covid-19 en prison», indique la note.

Réfugié depuis 2012 à l’ambassade d’Équateur à Londres, le fondateur de Wikileaks a été interpellé en avril 2019 par la police britannique.

Plus de 100 ans de prison

Incarcéré à la prison de Belmarsh, il avait reçu la visite de son père qui avait déclaré que Julian Assange «risquait de mourir en prison». En novembre dernier, plus de 60 médecins avaient signé une lettre ouverte pour exprimer leur préoccupation par la détérioration de la santé de Julian Assange.

Le fondateur de Wikileaks, qui a notamment révélé les crimes commis par les États-Unis en Afghanistan, en Irak et dans le camp de Guantanamo, ainsi que les écoutes menées par les services américains, risque d’être extradé vers les États-Unis où il encourt 175 ans de prison.

Dossier:
Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (82)

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
L’histoire des Malgré-nous devient le sujet d’un jeu immersif dans le Haut-Rhin et provoque la polémique
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Tags:
coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, avocat, Julian Assange
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook