International
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (669)
431538
S'abonner

Conflits militaires et sanctions unilatérales devraient être suspendus en période de pandémie du Covid-19 pour éviter une catastrophe humanitaire et rendre l’aide médicale disponible à tous, estime la diplomatie russe. Un message adressé aux États qui exercent illégalement leurs actions militaires.

À l’approche du sommet virtuel du G20, Moscou exhorte la communauté internationale à veiller à l’arrêt des conflits militaires de par le monde à cause de la pandémie du nouveau coronavirus, mettre en place un régime de cessez-le-feu et faire une pause humanitaire, indique un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères publié le 24 mars.

Appel à la solidarité

Cette déclaration a été faite pour soutenir l’appel lancé la veille par le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres qui a demandé d’abandonner les sanctions imposées aux pays pour garantir l’accès à l’aide médicale pour tout le monde.

Dans le cas contraire, «à défaut d’accès aux médicaments indispensables et à l’aide médicale qualfiée pour la plupart des gens qui vivent dans les zones de guerre, un tel déroulement de la situation peut conduire à une catastrophe humanitaire à l’échelle mondiale», prévient Moscou.

Les situations préoccupantes en Afghanistan, en Irak, au Yémen, en Lybie, en Syrie et sur les territoires palestiniens ont été mises en lumière. En outre, les pays d’Afrique impliqués dans des conflits armés sont exposés au risque lié à une éventuelle dégénération de la situation épidémiologique, poursuit la note.

L’annulation des sanctions

«En premier lieu, notre appel est adressé aux pays qui utilisent leurs forces militaires de manière illégale en dehors de leurs frontières nationales», fait savoir la diplomatie russe.

Et d’ajouter: «Dans les circonstances actuelles, la politique de la mise en place des mesures coercitives, dont les restrictions économiques qui entravent sérieusement les efforts appliqués par les autorités pour la protection de santé de sa population, ne peut pas être justifiée».

Préoccupée par la situation sur les territoires contrôlés par des groupes terroristes, la Russie se dit convaincue que la lutte antiterroriste doit continuer.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (669)

Lire aussi:

Un rapport remis par le Pr. Raoult il y a 17 ans prédisait le chaos à venir mais le gouvernement l’a ignoré
Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Tags:
sanctions, guerre, épidémie, Covid-19, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook