International
URL courte
Le COVID-19 en Europe (242)
436615
S'abonner

Des cas «très graves» d’une «étrange pneumonie» ayant touché principalement des personnes âgées ont été repértoriés en Italie en novembre, indique Giuseppe Remuzzi, médecin italien, cité par NPR, suggérant que le Covid-19 aurait pu circuler dans le pays avant même son dépistage en Chine.

Revenant sur le début de l’épidémie de coronavirus en Italie, un médecin italien a évoqué une maladie inhabituelle qui a circulé en novembre 2019 dans le nord du pays, rapporte le réseau de diffusion américain NPR.

Le docteur Giuseppe Remuzzi, directeur de l’Institut de recherche pharmacologique de Milan, s’est référé aux témoignages de médecins généralistes qui «se souviennent avoir vu des cas de pneumonie très étranges, très graves, surtout chez des personnes âgées, en décembre et même en novembre».

Selon lui, cela peut signifier que le virus existait «au moins en Lombardie, avant que nous ne soyons au courant de l’apparition [du Covid-19] en Chine», a-t-il conclu.

L’origine du coronavirus en Italie

Les premiers cas d’infection au Covid-19 en Italie ont été rapportés le 31 janvier, lorsque deux touristes chinois ont été testés positifs au nouveau coronavirus à Rome. Ensuite, 16 cas ont été rapportés en Lombardie le 21 février.

D’après le professeur Massimo Galli, directeur de l’hôpital Sacco à Milan, cité par Il Corriere della Sera, l’infection a circulé pendant un certain temps, avant que les premiers cas de maladie ne soient enregistrés et avant la suspension du trafic aérien avec la Chine.

Dossier:
Le COVID-19 en Europe (242)

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
épidémie, Chine, Italie, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook