International
URL courte
8483171
S'abonner

Un contrôle de police visant à faire respecter des mesures de distanciation sociale a dégénéré à Schaerbeek, une commune de Bruxelles. D’importants moyens ont dû être mobilisés.

Un contrôle de la police a dégénéré ce vendredi 27 mars, à Schaerbeek, une commune de Bruxelles, rapporte le quotidien La Capitale. Vers 18h, une patrouille a tenté de contrôler un groupe de quatre jeunes, qui s’étaient rassemblés sur une place, en violation des règles de distanciation sociale. «L’un d’eux s’est rebellé et a ameuté des badauds et des riverains», a fait savoir Audrey Dereymaeker, porte-parole de la zone de police Bruxelles Nord, citée par le média régional BX1. Elle a ajouté qu'un groupe de 20 à 30 personnes s’était formé.

Des effectifs déployés

Une dizaine de voitures de police ainsi que quatre autres patrouilles ont dû être mobilisées, rapporte encore La Capitale. Les forces de l’ordre ont été forcées de faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule environnante. Les quatre jeunes à l’origine de l’attroupement ont été interpellés.

«Le jeune qui s’est rebellé a été privé de liberté judiciairement, et des procès-verbaux ont été dressés contre les trois autres pour non-respect des mesures interdisant les rassemblements», explique Audrey Dereymaeker.

Ce vendredi 27 mars, les autorités belges ont pris la décision de prolonger les mesures de confinement jusqu'au 18 avril, au lieu du 4 avril, date précédemment annoncée.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Tags:
Bruxelles, émeutes, confinement, Belgique, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook