International
URL courte
Le COVID-19 en Europe (261)
4125
S'abonner

Des malfaiteurs affirmant distribuer des masques de protection ou faire des prélèvements pour des analyses pénètrent dans des maisons pour commettre des délits, a prévenu le directeur des opérations de la police nationale espagnole.

La pandémie de coronavirus fournit aux criminels un nouveau prétexte pour entrer illégalement dans les maisons. En Espagne, des malfaiteurs se faisant passer pour des médecins demandent aux habitants de leur ouvrir la porte, a annoncé le directeur des opérations de la police nationale, Jose Angel Gonzalez.

«La semaine dernière, nous avons enregistré plusieurs cas dans lesquels les criminels se faisaient passer pour des employés de divers services afin de pénétrer dans les appartements pour commettre des délits», a fait savoir M.Gonzalez lors d’une conférence de presse retransmise en ligne.

Selon lui, certains suspects ont tenté d’entrer dans des maisons sous prétexte de recueillir des analyses pour l’étude du coronavirus. Dans d’autres cas, ils ont affirmé distribuer des masques et des gants de protection. Le commissaire a appelé les Espagnols à ne pas ouvrir la porte aux inconnus.

85.200 cas d’infection confirmés

À la date du 30 mars, l’Espagne compte près de 85.200 cas de contamination et 7.340 décès liés au virus, faisant du pays le deuxième le plus touché au monde, après l’Italie, quant au nombre morts.

Face à la pandémie, le gouvernement espagnol vient d’approuver l’arrêt pour deux semaines de toutes les activités économiques «non essentielles», mesure décidée quinze jours après la proclamation de l’état d’alerte dans le pays.

Dossier:
Le COVID-19 en Europe (261)

Lire aussi:

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire
Cette phrase de Valérie Pécresse sur la Seine-Saint-Denis provoque une polémique
Tags:
criminels, pandémie, Covid-19, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook