International
URL courte
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)
371483
S'abonner

Au micro de BFM TV, Renaud Muselier, le président Les Républicains de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, a indiqué sans les nommer que les États-Unis avaient «payé trois fois le prix de la cargaison» et «en cash» pour récupérer des masques prévus pour la France en Chine, sur le tarmac et au dernier moment.

Renaud Muselier a confirmé ce jeudi 2 avril sur BFM TV que les masques commandés par la France avaient été rachetés par les États-Unis «sur le tarmac» en Chine.

«La tension est énorme là-bas. Les escrocs sont multiples et variés. Et cerise sur le gâteau, il y a un pays étranger qui a payé trois fois le prix de la cargaison sur le tarmac. Donc les masques sont partis et la région qui les a commandés a été démunie», a-t-il raconté sur BFM TV, sans pourtant préciser ni le nom de la région escroquée ni le nombre de masques commandés.

​Selon le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, «la commande qui était payée et livrable a été détournée parce qu’elle avait été achetée».

«Notre mode de comptabilité fait en sorte qu'on est obligés de payer en trois tiers alors qu'eux peuvent payer en cash là-bas», a aussi déploré M.Muselier.

«En cash, sur le tarmac»

Le 1er avril, dans un entretien accordé à la chaîne RT, M.Muselier avait raconté avoir passé commande à un fournisseur chinois de plusieurs millions de masques hygiéniques. Or, à cause de difficultés d’acheminement, celle-ci «a été achetée par les Américains, cash», sur le tarmac de l’aéroport.

Ces informations ont été ensuite confirmées par d’autres présidents de région contactés par Libération, ainsi que par Jean Rottner, président de la région Grand Est, au micro de RTL.

Dossier:
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)

Lire aussi:

Cet homme potentiellement «dangereux» recherché par la police pour avoir enlevé ses enfants - photo
«Je n’en ai pas les compétences»: quand Dupond-Moretti assurait ne jamais vouloir devenir ministre de la Justice - vidéo
«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Tags:
masques, Covid-19, Chine, États-Unis, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook