International
URL courte
492897
S'abonner

Les articles parus dans un quotidien italien à propos de l’aide humanitaire russe et qui évoquait notamment une probable dépendance vis-à-vis de Moscou, ont été ordonnés par certaines personnes dans le cadre d’une campagne médiatique, selon le ministère russe de la Défense, qui assure connaître les commanditaires.

Les publications du quotidien italien La Stampa, concernant l'aide apportée à l'Italie par la Russie dans la lutte contre le coronavirus, qui évoquent des polémiques politiques contradictoires, font en réalité partie d’une campagne médiatique ordonnée par certaines personnes, que le ministère russe de la Défense connaît, selon le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense.

«En ce qui concerne le traitement des commanditaires réels de La Stampa, que nous connaissons, nous recommandons d'apprendre l’ancien proverbe: Qui fodit foveam, incidet in eam [Celui qui creuse une fosse y tombera, ndlr]», a conseillé le haut gradé.

L’Italie remercie «ses amis russes»

À son tour le président de la Lombardie, Attilio Fontana, a remercié les «amis russes», fustigeant ceux qui spéculaient sur ce sujet. En pleine polémique autour de l’aide médico-sanitaire envoyée par la Russie en Italie, qui selon certains mettrait cette dernière dans une position de dépendance vis-à-vis de Moscou, le gouverneur de la région a ainsi exprimé sa gratitude.

L’aide russe

Plus tôt, la Russie avait en effet envoyé 15 avions militaires russes transportant des équipes de virologues et du matériel en Italie pour contrer l'épidémie, à la suite d’un entretien téléphonique entre le Président russe et le président du Conseil italien. Les spécialistes sont arrivés le 25 mars à Bergame.

Par la suite, des virologues et des médecins militaires russes, déployés dans la banlieue de la ville aux côtés de leurs collègues italiens, ont procédé à une mise en place des mesures visant à lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Une soirée avec de l'eau de Cologne comme apéritif tourne au drame en Tunisie
Tags:
Covid-19, santé, Russie, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook