International
URL courte
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)
13197
S'abonner

L'individu qui a craché en Guyane sur des gendarmes «en se vantant d'être atteint par le coronavirus», a été condamné à 14 mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Son test s’est avéré pourtant négatif.

Un homme a été condamné mardi en Guyane à 14 mois de prison ferme pour avoir craché sur des gendarmes en se prétendant atteint du Covid-19, a indiqué jeudi à l'AFP le procureur de la République de Cayenne, Samuel Finielz.

Les gendarmes, alertés pour des violences présumées de cet homme envers sa mère et sa soeur, étaient intervenus samedi 28 mars après-midi à son domicile, à Kourou.

«Visiblement éméché», l'individu s'est alors «mis à cracher sur les gendarmes en se vantant d'être atteint par le coronavirus», a affirmé une source judiciaire.

L'homme a été placé en garde à vue pendant 48 heures à la gendarmerie de Kourou. Il a été testé négatif au Covid-19.

Il a été jugé notamment pour «violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique», mardi 31 mars en comparution immédiate par le tribunal correctionnel à Matoury.

Condamné à 14 mois de prison ferme avec mandat de dépôt, l'homme a été incarcéré à la prison de Rémire-Montjoly.

Dossier:
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)

Lire aussi:

«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Le nombre de contaminations journalières en France bondit de nouveau au-dessus de 20.000
Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
Tags:
prison, Covid-19, gendarmes, Guyane française
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook