International
URL courte
12298
S'abonner

L’entreprise américaine SpaceX a connu le 3 avril un nouvel incident sur son programme de fusée Starship avec la destruction d'un autre prototype lors d’un test de pression cryogénique. Selon Elon Musk, cela pourrait être dû à une erreur de configuration de l’essai.

Le prototype de la fusée Starship SN3 conçu par SpaceX, l’entreprise d’Elon Musk, a explosé le 3 avril lors d’essais au Texas. La vidéo a été publiée sur YouTube.

Des tests ont été menés sur la base de lancement de Boca Chica. L'incident s'est produit à 2h07 heure locale (à 09h07 heure de Paris) lors d’un test de pression effectué avec de l’azote liquide inerte.

«Nous verrons ce que l'examen des données dira le matin, mais ça peut être une erreur de configuration de test», a commenté Elon Musk sur Twitter.

​Il s’agit du deuxième essai de ce type à avoir échoué. Ainsi, le prototype de la fusée Starship SN1 avait explosé le 28 février dans les mêmes circonstances. Le réservoir avait éclaté, projetant des débris à une hauteur de 20 mètres. La cause éventuelle: une défaillance structurelle pendant la pressurisation.

Un échec de plus

En novembre 2019, les tests d’un autre prototype de Starship, le Mk1, s’étaient également soldés par un échec. L’explosion s’était produite lors de tests de résistance.

Le Starship est conçu pour transporter une centaine de personnes à destination de la Lune ou encore de Mars. L’engin est conçu pour être entièrement réutilisable. Il servira également de deuxième étage à la fusée-porteuse Big Falcon Rocket, sur lequel SpaceX travaille actuellement.

Lire aussi:

«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Trump déclare que la mouvance antifa sera reconnue comme organisation terroriste
Mort de George Floyd: il menace des manifestants avec un arc et un couteau à Salt Lake City - vidéos
Tags:
Texas, Starship, SpaceX, Elon Musk
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook