International
URL courte
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)
10431228
S'abonner

L’ambassade de Chine en France a fustigé la phrase «impertinente», à savoir «ils enterrent des Pokémons», lancée par un éditorialiste de BFM TV pendant que les Chinois rendaient hommage à leurs morts du coronavirus. La représentation diplomatique a manifesté son opposition «à toute forme de propos et actes racistes et discriminatoires».

Réagissant à la phrase «ils enterrent des Pokémons» prononcée par un journaliste de BFM TV lors de l’hommage aux victimes du Covid-19 en Chine, l’ambassade de Chine en France a exprimé «son vif mécontentement» sur Twitter.

Le discours tenu «sans le respect dû aux défunts» a été qualifié d’«impertinent» et a été condamné.

​Ils se sont également prononcés contre «toute forme de propos et actes racistes et discriminatoires», et ont indiqué avoir pris connaissance des excuses présentées par l’éditorialiste et par la chaîne.

​L’ambassade a noté que la lutte contre la propagation de ce virus qui «n’a pas de frontière» implique une participation commune internationale et a appelé à la solidarité pour «gagner cette bataille».

​«Propos déplacés»

En observant les Chinois assistant tête baissée à la cérémonie d’hommage qui a eu lieu le 4 avril en Chine, Emmanuel Lechypre, présentateur de BFM TV, a ironisé en chuchotant la phrase «ils enterrent des Pokémons», pensant que les micros étaient fermés. Cette remarque a indigné les utilisateurs des réseaux sociaux. La chaîne et le journaliste se sont ensuite publiquement excusés pour ces «propos déplacés».

Par respect envers ses défunts, la Chine a interdit toutes les activités de loisir pour ses 1,4 milliard d'habitants le jour de l’hommage.

Dossier:
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
ambassade, hommage, BFMTV, Chine, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook