International
URL courte
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)
301441
S'abonner

Lundi 6 avril, 16 millions de masques devaient arriver en France mais sont toujours bloqués à Shanghai, selon RTL. Pour cause, un pilote d’Air France a été testé positif au coronavirus la semaine dernière et l’avion qui devait transporter le chargement ne peut tout simplement pas partir.

Alors que la France se trouve en pénurie de matériel de protection face au Covid-19, un précieux stock de 16 millions de masques qui devait arriver lundi est toujours bloqué à Shanghai. D’importantes négociations entre les autorités françaises et chinoises sont en cours pour trouver une solution le plus rapidement possible, a relaté RTL, citant une source gouvernementale.

Pour éviter une seconde vague de coronavirus sur son territoire, la Chine procède à des tests de dépistage sur tous les arrivants aux aéroports. Pas de chance, l’un des pilotes d’Air France qui devait mener à bien le transport a été testé positif et placé en quarantaine. L’avion désigné pour cette mission se retrouve donc cloué au sol dans la mégalopole chinoise, tandis que le stock de masques est placé sous haute protection, affirme la radio.

Ce sont au total six rotations qui étaient prévues entre les deux pays pour acheminer ce matériel. La solution envisagée serait que Shanghai ne soit désormais qu’une courte escale pour ces avions, ce qui permettrait aux pilotes de rester à bord et d’éviter les tests de dépistage.

La Chine reste l’usine du monde

Depuis début mars, la Chine a exporté près de quatre milliards de masques, 37,5 millions de vêtements de protection, trois millions de kits de détection et 16.000 respirateurs dans le monde entier. Malgré le recul du nombre de cas sur son territoire, Pékin a encouragé les usines à accroître leur production d'équipements médicaux au moment où d'autres pays affrontent la pénurie.

Cependant, certains d’entre eux se sont plaints de la qualité des équipements livrés, qui ne se trouvait pas à la hauteur des attentes. Les Pays-Bas et l’Espagne ont par exemple renvoyé des milliers de masques et de tests de détection car ils s’avéraient défectueux. Les autorités chinoises ont assuré avoir renforcé leur réglementation concernant les équipements médicaux pour que les normes correspondent à celles des pays destinataires.

Dossier:
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)

Lire aussi:

Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
Tags:
pénuries, exportations, Covid-19, transports, Air France, France, Chine, masques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook