International
URL courte
Le COVID-19 en Europe (258)
621646
S'abonner

Le gouvernement allemand s’est dit préoccupé par un regain d’antisémitisme dans le pays encouragé par des théories du complot diffusées sur les réseaux sociaux en lien avec l’épidémie de coronavirus.

Le commissaire allemand en charge de l’antisémitisme Felix Klein a fait part de son inquiétude face à une montée de l’antisémitisme liée à la crise du Covid-19 mardi 7 avril lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation d’un projet de recherche et relayée par RT.

«Il y a des liens directs entre l’actuelle propagation du coronavirus et celle de l’antisémitisme», a-t-il constaté.

Qualifiant l’antisémitisme de «virus contagieux», il a cité des affirmations circulant sur Internet d’après lesquelles la pandémie serait le résultat d’un test manqué d’arme biologique réalisé par les services secrets israéliens.

«Les théories du complot ont du succès en temps de crise», a déploré Felix Klein ajoutant que ces dernières semaines des «extrémistes de droite» avaient tenté d’utiliser la crise à leur profit.

Les crimes et délits antisémites en hausse

Les crimes et délits signalés à l'encontre des juifs ont bondi ces dernières années: en 2018, une hausse de 20% par rapport à l’année précédente a été recensée dans le pays. Selon les dernières données du gouvernement, 69 attaques ont été signalées comme violentes sur les 1.799 incidents recensés.

Dossier:
Le COVID-19 en Europe (258)

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Une soirée avec de l'eau de Cologne comme apéritif tourne au drame en Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook