International
URL courte
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)
0 121
S'abonner

Un avion cargo parti de la ville chinoise de Wuhan, l'ancien épicentre du Covid-19 en Chine, a atterri à l’aéroport international de Sydney, relate le média australien 7News.com qui ne précise par quelle cargaison transportait l’appareil.

Un Boeing 747 de Suparna (ex-Yangtze River Airlines) a quitté Wuhan, la capitale de la province chinoise de Hubei qui vient d’être déconfinée par les autorités après la fin de l’épidémie de Covid-19, pour se poser à Sydney ce mercredi 8 avril vers 21h00, heure locale, a annoncé le média australien 7News.com.

Il s’agit du premier vol reliant Wuhan à Sydney depuis janvier. L’avion ne transportait pas de passagers, mais une cargaison, note 7News.com sans préciser de quoi il s’agissait.

Selon l'expert en aviation de Strategic Aviation Solutions (SAS), Neil Hansford, cité par le Daily Mail, l'avion aurait transporté des équipements de protection individuelle ou serait destiné à rentrer en Chine avec du fret exporté d'Australie.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, Suparna livre des produits médicaux à l'Europe par des vols au départ d'aéroports chinois qui ne sont pas touchés par le confinement, rappelle le média. Mardi 7 avril, le gouvernement chinois a annoncé qu’aucun nouveau cas de Covid-19 n’avait été recensé à Wuhan. Les routes et ponts de la ville ont été rouverts à la circulation et l’aéroport international de la ville s’est remis à fonctionner, tout comme les chemins de fer et le métro.

L’équipage ne serait pas mis en quarantaine

L’équipage bénéficierait de dérogations spéciales qui dispensent les pilotes et les équipages d'aéronefs des lois australiennes d’une quarantaine obligatoire de 14 jours, précise le média.

Le Syndicat des travailleurs des transports (TWU) est actuellement en conflit avec Qantas au sujet de la suspension par la compagnie aérienne d'un nettoyeur d’aéronef début février, qui a dénoncé les pratiques de travail censées exposer les nettoyeurs des avions arrivés de Wuhan au risque de contracter le Covid-19, a rappelé 7News.com. SafeWork NSW a ordonné à Qantas -qui organisait des vols charters pour des Australiens bloqués à Wuhan- de fournir au personnel des équipements de protection adéquats avant le 30 mars.

Fin mars, l’agence gouvernementale pour la santé publique de l’État d’Australie-Méridionale, SA Health, a confirmé qu’onze bagagistes de Qantas à l’aéroport d’Adélaïde figuraient parmi les 32 personnes testées positives au Covid-19 dans la circonscription, selon 7News.com.

 

Dossier:
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)

Lire aussi:

Ciblés par des projectiles, des policiers foncent en voiture sur des manifestants à New York – vidéo
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Jean-Marc Morandini: le parquet de Paris demande un procès pour corruption de mineur
Tags:
Boeing 747, avion, Sydney, Australie, Chine, Wuhan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook