International
URL courte
4143
S'abonner

Alors que les violations du confinement se multiplient aux Philippines, Rodrigo Duterte a averti la population d’un durcissement possible des mesures coercitives relevant de la loi martiale, selon le Philippine Daily Inquirer.

Le Président Philippin s’est adressé jeudi 16 avril à la Nation sur fond d’une montée en flèche des violations des mesures de confinement introduites en raison de la propagation du coronavirus. Rodrigo Duterte a appelé ses concitoyens à la discipline, rapporte le Philippine Daily Inquirer.

«Je demande votre discipline. Si vous ne voulez pas, l'armée et la police prendront le relais. Je leur ai ordonné de se tenir prêts. C'est comme la loi martiale. À vous de choisir», a-t-il martelé.

Un «verrouillage total» envisagé

La présidence du pays avait annoncé plus tôt que le gouvernement envisageait un «verrouillage total» si les contrevenants à la quarantaine renforcée persistaient.

Le durcissement des mesures de confinement tient au fait que plus de 100.000 personnes ont violé l’isolement imposé sur la seule île de Luçon.

Selon le dernier bilan du ministère philippin de la Santé, 5.660 cas d’infection au coronavirus ont été recensés dans le pays où 362 personnes sont décédées et 435 ont guéri.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
loi martiale, Rodrigo Duterte, Philippines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook