International
URL courte
21913
S'abonner

Des inconnus ont attaqué des militaires américains qui se déplaçaient en véhicule sur une route du gouvernorat d’Hassaké, informe ce 20 avril l’agence Sana qui se réfère à des sources locales.

Citant des «sources civiles», l’agence de presse syrienne Sana a annoncé ce lundi 20 avril qu’un véhicule qui transportait des soldats américains et des membres des Forces démocratiques syriennes (FDS) avait été la cible d’une attaque exécutée par des inconnus dans le gouvernorat syrien d’Hassaké.

D’après l’agence, elle a eu lieu au tournant du village de Roueiched, dans la banlieue sud de la ville d'Hassaké, sur la route de Kharafi. Sans donne de chiffre, Sana parle «de blessés» parmi les soldats américains, ainsi que de la destruction de leur véhicule. Pour le moment, le Pentagone n'a pas commenté ces informations.

Un convoi de 35 camions

Le 11 avril, Sana a rapporté le déplacement d’un convoi américain composé de «35 camions transportant des équipements, des véhicules militaires et du matériel logistique» dans le gouvernorat syrien d’Hassaké.

Une opération qui fait suite à l’intention de Washington de renforcer la présence de ses forces dans la région et d’y créer une base militaire intégrée, selon l'agence syrienne.

Les forces armées américaines continuent de contrôler une partie des territoires dans le nord-est de la Syrie en coopération avec des unités arabo-kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS). La plupart des militaires américains se trouvent près des champs pétroliers et gaziers dans les gouvernorats d’Hassaké et de Deir ez-Zor.

Lire aussi:

Un camion force son passage parmi des manifestants à Minneapolis prêts à lyncher le conducteur – vidéos
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Le couvre-feu et la Garde nationale à Washington suite aux manifestations devant la Maison-Blanche - vidéos
Un violent incendie se déclare dans un entrepôt de bois à Montreuil - vidéos
Tags:
États-Unis, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook