International
URL courte
3119
S'abonner

Après avoir passé deux semaines sous appareil respiratoire artificiel, une enfant de cinq ans a succombé à Detroit à des complications provoquées par le coronavirus. Elle avait en effet développé une forme rare de méningite provoquant un gonflement du cerveau.

Une petite fille de cinq ans est décédée le 19 avril dans un hôpital de Détroit, aux États-Unis, des suites de complications liées au coronavirus, relate le journal The Detroit News. 

Selon la source, elle a commencé à avoir mal à la tête le mois dernier. Les analgésiques n’ont rien pu faire. Un médecin lui a alors prescrit des antibiotiques et l'a renvoyée chez elle. Pourtant, son état ne s'est pas amélioré et elle a été emmenée à l'hôpital, où elle a été testée positive au coronavirus.

Après l’avoir examinée, les médecins ont découvert qu'elle avait développé une méningo-encéphalite, une complication rare du coronavirus. Cela a entraîné un gonflement du cerveau et des lésions du lobe frontal, comme l'ont expliqué au média ses parents. La fillette a alors été placée sous respirateur et s’est éteinte deux semaines plus tard, les docteurs suggérant une mort cérébrale.

Plus de 42.000 décès

Selon le bilan de l’Université Johns Hopkins du 21 avril, le coronavirus, détecté en décembre dernier en Chine, a déjà touché plus de 787.000 personnes aux États-Unis. Le nombre de décès dans ce pays a dépassé les 42.000.

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Loi Avia: «il est urgent de mettre un coup d’arrêt à ce projet orwellien»
Tags:
fillette, décès, États-Unis, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook