International
URL courte
3347
S'abonner

Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan ont tenu ce mardi 21 avril une conversation téléphonique lors de laquelle ils ont évoqué les sujets liés à la pandémie, la Syrie, mais aussi des projets communs dans le domaine de l’énergie nucléaire, a fait savoir le service de presse du Kremlin.

Le Président Poutine a discuté par téléphone avec son homologue turc de la mise en œuvre de projets conjoints concernant l'énergie nucléaire, selon le service de presse du Kremlin.

«La discussion a porté sur un ensemble de questions liées à la propagation de la pandémie de coronavirus. Ils se sont mis d’accord pour intensifier les efforts communs de lutte contre l'infection, notamment par le biais des ministères de la Santé et d'autres entités spécialisées», a fait savoir le service de presse.

L’énergie nucléaire

Les dirigeants des deux pays ont également abordé les questions d'actualité de la coopération entre la Russie et la Turquie, en particulier dans le domaine économique et commercial, «y compris la mise en œuvre de projets conjoints dans le domaine de l’énergie nucléaire, l'expansion de la coopération dans les secteurs agricole et des transports».

La Syrie

Les dirigeants ont également convenu de poursuivre la coopération en ce qui concerne la situation en Syrie.

«Les Présidents russe et turc ont échangé en détail leurs vues sur la situation en Syrie, y compris les progrès dans la mise en œuvre des accords sur la zone de désescalade d'Idlib», a également indiqué le service de presse.

Avant de continuer:

«La nécessité de respecter sans condition les principes de souveraineté et d'intégrité territoriale de la République arabe syrienne a été réaffirmée. La Russie et la Turquie ont également souligné l'importance d'une collaboration plus profonde par les voies militaires et diplomatiques.»

En guise de conclusion, il a été précisé que les Présidents avaient décidé de continuer de maintenir des contacts réguliers à différents niveaux.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
Tags:
énergie nucléaire, Syrie, politique, Emine Erdogan, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook