International
URL courte
36639
S'abonner

Emmanuel Macron et le pape François ont échangé mardi sur la crise du coronavirus avec «beaucoup de convergences» sur les réponses à y apporter, notamment concernant la réduction de la dette des pays les plus pauvres, a indiqué l'Élysée.

Durant un appel de 45 minutes en espagnol et en français, le pape «a salué les initiatives constructives» prises par la France au niveau international depuis le début de la crise sanitaire, relate l'AFP.

«Il y a beaucoup de convergences dans la vision et les réponses» sur «la dette des pays les plus pauvres», «l'aide à l'Afrique», la nécessité d'«une trêve et d'une pause humanitaire dans les conflits» et «le besoin d'une Europe solidaire et unie», a précisé l'Élysée.

Dans son message de Pâques, le 12 avril, le pape François avait proposé «de réduire» voire «d'annuler» la dette des pays pauvres, une demande qui rejoint celle d'Emmanuel Macron au sujet des pays africains, ce qui leur permettraient de mieux lutter contre la crise.

Le pape a également exprimé au Président son «soutien» dans «l'épreuve traversée» par la France, où le coronavirus a fait plus de 20.000 morts, selon l'Élysée.

Un appel initié par l’Élysée

Cet entretien, sollicité par Paris, est le troisième entre les deux dirigeants après une visite d'Emmanuel Macron au Vatican en juin 2018 et une discussion téléphonique en mai 2019 à la suite de l'incendie de Notre-Dame de Paris.

À la suite de cet entretien, M.Macron a débuté une audioconférence avec les responsables religieux et laïcs en présence du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Cette audioconférence, la deuxième après celle du 23 mars, est destinée à réfléchir à «la cohésion morale du pays face à la crise» et aux «moyens de rebondir», a précisé l'entourage du Président.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
Tags:
souche de coronavirus, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, crise, Emmanuel Macron, Vatican, Pape François, pape
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook