International
URL courte
251383
S'abonner

L'association de la militante suédoise Greta Thunberg a célébré le Jour de la Terre le 22 avril avec une publicité percutante intitulée Notre maison brûle, reprenant la célèbre déclaration de Jacques Chirac de 2002, pour attirer l'attention sur le problème du réchauffement climatique.

Fridays For Future, l’association de Greta Thunberg, a diffusé le 22 avril une vidéo pour attirer l’attention sur le réchauffement climatique à l'occasion du 50e anniversaire du Jour de la Terre. Ayant pour titre Notre maison brûle, la publicité présente le début de matinée d’une famille dans une maison en feu.

Les parents et les enfants se lèvent, prennent leur petit-déjeuner alors que les murs, le plancher et les objets autour d'eux brûlent. Après cela, les parents préparent leurs enfants pour aller à l'école et les saluent affectueusement et calmement avec en fond la maison qui est déjà presque entièrement en proie aux flammes. Ensuite, les parents rentrent dans leur maison comme si de rien n'était.

«Notre maison brûle. Réagissez. Luttez contre le changement climatique», conclut la vidéo.

En 2002, l'ancien Président Jacques Chirac avait ouvert son discours lors du Sommet de la Terre à Johannesbourg avec la phrase, utilisée par la militante suédoise, «Notre maison brûle et nous regardons ailleurs» également pour pointer l'indifférence de l'humanité face aux problèmes écologiques.

Une crise qu'il faut traiter en conséquence

La jeune militante a d'ailleurs publié un message adressé à la population et aux dirigeants mondiaux pour les soutenir en ce moment de crise du coronavirus.

«Je veux donner tout mon amour et soutien à ceux qui souffrent en cette période difficile et à tous ceux qui travaillent en première ligne pour que nous soyons en sécurité. Nous sommes dans une crise et on ne peut pas résoudre une crise sans la traiter comme elle se doit. Nous devons écarter nos divergences, coopérer et écouter les scientifiques et les experts de toute urgence», a-t-elle souligné sur son compte Twitter.

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Sans commentaire: Moscou ne se prononce pas sur une supposée expulsion mutuelle de diplomates avec Paris
Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Tags:
environnement, Terre, réchauffement climatique, Greta Thunberg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook