International
URL courte
681
S'abonner

Après son allocution télévisée pour annoncer un «assouplissement» du confinement en Afrique du Sud, le chef d’État Cyril Ramaphosa a décidé d’enfiler un masque en tissu et... n’y est pas arrivé car les élastiques ne cessaient de glisser de ses oreilles. La vidéo de ce moment a provoqué de nombreuses blagues et moqueries sur la Toile.

Le Président sud-africain Cyril Ramaphosa est apparu le 23 avril à la télévision pour faire le point sur la pandémie de Covid-19 dans le pays. Toutefois, après son discours, il a eu le plus grand mal à mettre son masque de protection alors qu’il était en direct. Ce moment gênant est devenu viral sur le Net.

Sur la vidéo que de nombreux internautes ont partagée sur les réseaux sociaux, le leader sud-africain se recouvre accidentellement les yeux avec le masque, tandis que les élastiques glissent de ses oreilles. Après plusieurs tentatives, le Président a pu placer correctement l'équipement de protection.

Plusieurs blagues sur le Net

En l’espace de quelques minutes après son allocution, les réactions et les mèmes ont commencé à fuser sur la Toile.

Si je ne peux pas voir le virus, le virus ne peut pas me voir

Les internautes ont même lancé un challenge qui consiste à mettre un masque sur ses yeux:

Mais d’autres ont soutenu le chef d’État:

«Cyril Ramaphosa a peut-être eu un moment difficile avec son masque. Qui n’en a pas eu? Il peut rire de lui-même. Je préfère avoir un être humain en tant que Président plutôt qu'un être fabriqué, emballé et filtré», a tweeté un utilisateur.

«Et si Ramaphosa avait eu du mal à mettre son masque spécialement pour nous faire rire, alors que nous traversons une période difficile», a tweeté un autre.

Ses annonces

Lors de son discours, le Président a annoncé un «assouplissement» très progressif, à compter du 1er mai, du confinement très strict en place depuis le 27 mars.

«Alors qu'un confinement national est probablement le moyen le plus efficace, il ne peut être prolongé indéfiniment. Les habitants ont besoin de manger, de gagner leur vie, les entreprises ont besoin de produire et de vendre, elles ont besoin de générer des revenus et de garder leurs employés», a-t-il expliqué.

«Nous avons donc décidé qu'au-delà du 30 avril, nous devrons commencer une reprise graduelle et par phases de l'activité économique», a-t-il annoncé, insistant sur une «approche prudente de l'assouplissement des restrictions du confinement actuellement en vigueur».

Le niveau d'alerte sanitaire, actuellement au plus haut (5), va redescendre d'un cran le 1er mai, permettant à «certaines activités de reprendre» à condition de prendre «des précautions extrêmes pour limiter la transmission du virus», a ajouté le Président Ramaphosa, laissant le soin à ses ministres de rentrer dans le détail des industries et services concernés.

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Ankara répond à Paris après les propos de Macron sur le Haut-Karabakh
La Défense arménienne publie des photos de l'avion Su-25 abattu par un F-16 turc, selon Erevan
Tags:
Internet, masques, Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook