International
URL courte
7321
S'abonner

En pleine pandémie de coronavirus, le Président biélorusse s’est rendu dans la zone d’exclusion de Tchernobyl afin d’y faire un peu de jardinerie.

Suivant une tradition longtemps établie, le dirigeant biélorusse s’est rendu dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, qui couvre une partie de son pays, afin de planter des pins sur le territoire du parc national Pripiatski.

Alexandre Loukachenko visite la zone régulièrement, à la fin du mois d’avril, pour rendre hommage aux victimes de la catastrophe nucléaire survenue en 1986. Et la pandémie de Covid-19 n’a eu aucun effet sur cette habitude: de plus, témoigne une vidéo réalisée sur place, ni le Président ni son entourage ne respectent la distanciation sociale, ni ne portent de masque de protection:

Pas de confinement en Biélorussie

Alors que la majorité de la population européenne est placée en confinement, le Président biélorusse considère le nouveau coronavirus comme «une psychose». Les restaurants et les cinémas restent ouverts dans le pays, et le championnat national de football suit son cours habituel.

Selon le dernier bilan, près de 9.000 Biélorusses ont été infectés par le coronavirus. À ce jour, le pays a enregistré plus de 60 décès liés au Covid-19.

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Moyen-Orient: nouvelle guerre froide entre la Chine et les États-Unis
Tags:
Covid-19, Biélorussie, Alexandre Loukachenko, Tchernobyl (centrale nucléaire)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook