International
URL courte
5125
S'abonner

L'Arabie saoudite a décidé d'abolir la flagellation. Les précédentes condamnations à cette peine seront remplacées par des «peines de prison et des amendes», selon le président de la Commission des droits humains.

L'Arabie saoudite a supprimé la flagellation de son système pénal, une peine très critiquée, tout comme le bilan en matière de droits humains de ce pays par les ONG internationales, ont indiqué un responsable et la presse locale.

Le royaume est régulièrement accusé de violations des droits humains par les ONG qui dénoncent entre autres la peine de flagellation applicable en cas de meurtre, d'atteinte à «l'ordre public» ou même de relations extra-conjugales, signale l'AFP.

«La Commission des droits humains se félicite de la récente décision de la Cour suprême d'éliminer la flagellation comme peine potentielle», a déclaré dans un communiqué vendredi soir, Awad Al-Awad, le président de cette commission, un organisme gouvernemental.

Quid des personnes déjà condamnées?

«Aux termes de cette décision, les précédentes condamnations à la flagellation seront remplacées par des peines de prison et des amendes», a-t-il ajouté. «Cette réforme est un pas en avant considérable» en matière des droits humains, selon lui.

La date exacte de la décision d'abolir la flagellation n'a pas été précisée.

Elle n'a pas été rendue publique mais a été rapportée par plusieurs médias locaux, dont le journal gouvernemental Okaz, citant des «sources haut placées».

Selon Okaz, la Cour suprême a imposé aux tribunaux de n'appliquer la peine de flagellation «en aucun cas» et de se contenter «d'autres peines», tels l'emprisonnement ou les amendes.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
«Nous nous dirigeons vers un drame économique et social inédit» en France
Tags:
abolition, peine, flagellation, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook