International
URL courte
3630519
S'abonner

Moscou sait qu’il y a des pays européens membres de l’UE et de l’Otan qui aimeraient aussi, comme l’Italie, recevoir de l’aide russe pour mieux combattre le coronavirus, mais ils ne peuvent pas s’adresser à Moscou en raison des pressions exercées sur eux par certains de leurs alliés, selon le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

Un certain nombre de pays européens touchés par la pandémie de Covid-19 voudraient bien demander de l’aide à la Russie, mais leurs alliés ne leur permettent pas de le faire, a déclaré samedi 25 avril le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

«Nous avons appris de diverses sources que certains pays d'Europe, y compris des membres de l'Union européenne et de l’Otan, qui voudraient emprunter la voie de l’Italie [...] se voient tout simplement interdire de le faire par leurs avisés camarades», a indiqué M.Lavrov.

Selon lui, en Italie, certains médias présentent l’assistance accordée par Moscou «presque comme une invasion militaire» russe sur le territoire de l’Otan.

L’aide russe à l’Italie

Fin mars, la Russie a envoyé en Italie, via 15 avions militaires, des équipes d’épidémiologistes et du matériel pour contrer le coronavirus. Cette assistance a été accordée suite à un entretien téléphonique entre le Président Poutine et le Président du Conseil  des ministres italien Conte.

Les spécialistes russes participent à l'analyse et au dépistage du Covid-19, ainsi qu’à la désinfection des établissements pour personnes âgées. Des spécialistes ont notamment effectué des opérations d'assainissement dans plus de 70 villages de Lombardie. Ils ont désinfecté 79 bâtiments, plus de 600.000 m2 de locaux et plus de 110.000 m2 de routes.

Selon un nouveau bilan de l’Université Johns-Hopkins, l’Italie a jusqu’à présent recensé 195.351 cas confirmés de Covid-19 dont 26.384 décès et 63.120 guérisons.

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Loi Avia: «il est urgent de mettre un coup d’arrêt à ce projet orwellien»
Tags:
Russie, Covid-19, Italie, OTAN, Europe, Sergueï Lavrov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook