International
URL courte
24945
S'abonner

Pour la première fois depuis 60 ans, une plage mexicaine est devenu bleue néon à cause d’une grande quantité de plancton bioluminescent dans la mer, rapporte Mexico News Daily. Certains estiment que ce phénomène est causé par l’absence d’activité humaine durant le confinement, mais un chercheur rejette cette version.

Des vagues bleues néon ont été observées dans la soirée du lundi 20 avril sur une plage de la ville mexicaine d’Acapulco pour la première fois en plus de 60 ans, relate Mexico News Daily.

La scène incroyable a pour origine l’irruption de millions de planctons bioluminescents sur le rivage de la plage de Puerto Marques.

Des témoins de ce phénomène ont publié des photos sur Internet.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от mariliacas (@mariliacas)

Un résident a même profité de l'occasion pour nager dans ces eaux exceptionnellement brillantes, alors que les visiteurs ont interdiction de se baigner à la plage à travers le Mexique en raison d’une quarantaine nationale.

Certains ont lié ce fait à l’absence d’activité humaine sur la plage à cause du confinement établi pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Pourtant, le biologiste marin Enrique Ayala Duval a rejeté cette idée, en indiquant que ce phénomène était très répandu.

«Les bactéries marines sont les organismes bioluminescents les plus abondants», a-t-il noté sur le site Sabersinfin, ajoutant qu'elles peuvent vivre de manière autonome ou symbiotique sur les surfaces, dans les cavités ou les voies digestives d'autres animaux marins.

La nature profite du confinement

Comme plusieurs pays sont confinés pour endiguer la propagation du Covid-19, de nombreuses espèces d’animaux ont été repérées partout dans le monde en train d’explorer les villes désertes.

Des manchots du Cap ont été aperçus dans une ville d’Afrique du Sud, un ours dans la ville italienne de Molveno ainsi que des cygnes et des poissons dans les canaux de Venise. Des témoins ont également vu un troupeau de chèvres se promener paisiblement dans les rues d’une station balnéaire du Pays de Galles, tandis que des sangliers ont investi la ville israélienne de Haïfa.

Lire aussi:

Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Tags:
plage, plancton, confinement, Mexique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook