International
URL courte
Conséquences économiques du coronavirus - avril (37)
27335
S'abonner

Les mesures de confinement affectent durement les producteurs de pommes de terre. En Belgique, les habitants sont encouragés à consommer. Différentes alternatives voient le jour pour écouler les stocks.

En Belgique, les producteurs de pommes de terre souffrent des mesures de confinement liés à la pandémie de Covid-19, rapporte dans un communiqué de presse la fédération Belgapom, qui représentent les négociants et transformateurs de pommes de terre. 

Outre la fermeture des restaurants et des cuisines des collectivités, la structure constate que la demande a également baissé dans les supermarchés.

Cette baisse touche en particulier les pommes de terre destinées à être vendues sous formes de produits transformés. Ainsi, la consommation de frites surgelées a chuté de plus de 40% depuis le début de la pandémie, rapporte Belgapom dans son communiqué. Plus de 750.000 pommes de terre ne pourront ainsi pas être transformées en Belgique.

Dons aux banques alimentaires

Pour remédier à la situation, Romain Cools, secrétaire général de la fédération, a appelé en conférence de presse à manger des frites «deux fois par semaine au lieu d’une». Pour éviter le gaspillage alimentaire, Belgapom annonce également la livraison de 25 tonnes de pommes de terre par semaine aux banques alimentaires, jusqu’à fin mai.

«De cette façon, une partie du stock de pommes de terre sera toujours utilisée et nous pourrons éviter de perdre d'excellentes denrées alimentaires, pour lesquelles nos agriculteurs ont travaillé si dur», a déclaré la ministre flamande de l'Agriculture Hilde Crevits, rapporte l’agence de presse Belga.

Enfin, pour écouler les excédents, les producteurs se penchent vers des usages alternatifs de la pomme de terre. Les pays d’Europe centrale qui souhaitent en faire de l’amidon sont ainsi sollicités. Le féculent peut aussi être utilisé «pour fabriquer des aliments pour animaux et même de l’électricité», explique Romain Cools au Telegraph.

Dossier:
Conséquences économiques du coronavirus - avril (37)

Lire aussi:

Pfizer n'est «pas certain» que son vaccin stoppe la transmission du Covid-19
Présidence de Joe Biden: «Avec la Russie, il y aura un effort d’engagement»
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
frites, confinement, Covid-19, pomme de terre, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook