International
URL courte
11730
S'abonner

Outre des troubles pulmonaires, une perte de l'odorat et du goût et des lésions cutanées déjà observés, certains patients atteints du Covid-19 peuvent développer une encéphalite, révèle un neurologue français dans une interview à Europe 1. Cette découverte devrait expliquer les «retards d'éveil» du coma artificiel dans les services de réanimation.

Le coronavirus peut provoquer une encéphalite, une inflammation d'une partie du cerveau, a rapporté Hervé Vespignani, professeur de neurologie à l'Université de Lorraine et directeur médical de la start-up Bio-Serenity, dans une interview accordée à Europe 1.

«Manifestement, le Covid-19 est aussi une maladie du cerveau. La première fois que je suis tombé dessus, j’ai trouvé ça inhabituel, et ça s’est reproduit», a indiqué le spécialiste au micro d'Europe 1.

Ainsi, le neurologue a constaté cinq cas de ce phénomène entre le 18 et le 31 mars avant de prévenir le monde médical et de publier un article dans une revue scientifique.

Depuis, les observations se sont multipliées: sur les 182 patients observés, 28 ont présenté une encéphalite. Selon lui, ce symptôme viendrait d’«un tiers des retards d'éveil non expliqués» du coma artificiel dans lequel sont plongés certains patients dans les services de réanimation.

Les patients ayant une forme légère ne sont pas exclus

«Nous avons des patients qui ont des troubles neurologiques avant une insuffisance respiratoire», a affirmé le neurologue, expliquant que l'encéphalite ne se développe pas uniquement chez une personne gravement atteinte par le coronavirus.

Selon Hervé Vespignani, cette découverte sur le Covid-19 pose un problème, car il n’y pas de traitement pour l’instant et ces encéphalites peuvent «laisser des séquelles», telles que des troubles de la mémoire, de l'attention ou encore du sommeil.

Quant à savoir si ces inflammations d'une partie du cerveau sont la conséquence des pertes de goût et d'odorat observés chez certains patients, Hervé Vespignani a reconnu une «mécanique attrayante», bien qu’à ce stade aucun lien n'ait pas été établi entre ces différents phénomènes.

Des symptômes similaires déjà signalés

Dans leur rapport publié le 13 avril par ScienceDirect, une équipe de chercheurs de l’Université de Californie a révélé divers types de symptômes neuropsychiatriques accompagnant l’infection au coronavirus.

Parmi ces symptômes figuraient une encéphalopathie, des changements d'humeur, une psychose, un dysfonctionnement neuromusculaire ou des processus de démyélinisation. En outre, ils ont précisé que les troubles en question pouvaient être observés même chez les patients déjà rétablis.

Lire aussi:

Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Tags:
cerveau, épidémie, France, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook