International
URL courte
3711916
S'abonner

Le ministère israélien des Affaires étrangères a critiqué le 26 avril dans un communiqué officiel la nouvelle série télévisée égyptienne The End qui prédit la destruction d'Israël. Le premier épisode, dont l’action se passe au 22e siècle, a été diffusé en plein ramadan. 

La série télé égyptienne de science-fiction The End, qui est diffusée pendant le mois du ramadan, a suscité dimanche 26 avril la colère du gouvernement israélien, rapporte le Jerusalem Post.

Selon la source, une scène du premier épisode, dont l’action se déroule au 22e siècle, prédit «la destruction de l’État d’Israël»: un professeur enseigne à ses élèves que «la guerre s’est terminée rapidement et a provoqué la destruction de l’État sioniste d’Israël moins d’un siècle après sa création». 

L’homme poursuit: «Lorsque le moment est venu pour les États arabes de se débarrasser de leur ennemi juré, une guerre a éclaté». Et d’ajouter que «la plupart des juifs d’Israël se sont enfuis et sont retournés dans leurs pays d’origine en Europe». 

D’après la source, The End a été produit par le studio Synergy, l’un des plus gros du pays, réputé proche du gouvernement d’Abdel Fattah al-Sissi.

Le Ministère israélien des Affaires étrangères a critiqué dans un communiqué le contenu de la série, le qualifiant de «malheureux et totalement inacceptable, en particulier entre des pays qui ont conclu un accord de paix depuis les 41 dernières années». 

L’auteur se justifie 

Contacté par Associated Press, le créateur de la série, Amr Samir Atif, a expliqué que la destruction d’Israël «constitue un futur possible en l’absence de paix véritable et d’une stabilité réelle dans la région. Une paix qui doit se fonder sur la justice». 

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Quand un chat «échange des mots» avec une souris – photo
Tags:
Egypte, série télévisée, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook