International
URL courte
7657
S'abonner

Des explosions ont retenti dans la ville syrienne de Homs, a rapporté l'agence d'État syrienne SANA, citant le responsable du gouvernorat. Selon lui, elles ont été provoquées par une «attaque» et ont fait des victimes parmi la population civile.

Une attaque contre un dépôt de munitions a eu lieu ce vendredi 1er mai dans la ville de Homs en Syrie, a annoncé l'agence syrienne SANA, citant le responsable du gouvernorat de Homs, Talal Barazi.

«Une attaque a été perpétrée contre l'une des installations militaires à l'est de Homs. Le type d'attaque est encore inconnu. Il a provoqué des explosions et la présence de colonnes de fumée noire et d'explosions d'obus à proximité. [L'attaque] a blessé des passants», a expliqué M.Barazi.

La Syrie dénonce des frappes israéliennes dans le sud du pays

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des hélicoptères israéliens ont tiré des missiles dans le sud de la Syrie, a indiqué SANA, quelques jours après des raids similaires imputés à l'État hébreu.

«Depuis l'espace aérien du Golan occupé, des hélicoptères de l'ennemi israélien ont attaqué avec plusieurs missiles des positions dans la région Sud», a rapporté l'agence de presse, vendredi peu après minuit.

Elle ne précise pas la nature des cibles mais évoque des «dégâts matériels seulement».

Les environs de Damas ciblés

Le 27 avril, peu avant l'aube, des raids aériens imputés à Israël par la Syrie ont visé les environs de Damas. Trois civils ont été tués par des éclats de missiles ayant touché leur domicile, a assuré SANA. Le 20 avril, l'agence a également évoqué des tirs de missiles israéliens contre des cibles dans le désert central de Palmyre.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
Tags:
attaque, Syrie, Homs, explosion
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook