International
URL courte
867
S'abonner

Les autorités belges ont commencé à rapatrier leurs concitoyens bloqués au Maroc à cause de la pandémie de Covid-19. Le premier vol humanitaire a été organisé le 1er mai et d’autres suivront ce 2 mai et les prochains jours, selon la diplomatie belge.

Un vol transportant une partie des Belges restés coincés au Maroc depuis le début de la pandémie de Covid-19, est prévu pour ce samedi 2 mai au départ de Casablanca, a déclaré le ministère belge des Affaires étrangères sur Twitter.

Il s’agit de la deuxième étape du rapatriement organisé par la Belgique. Le 1er mai, le ministère avait annoncé sur Twitter le départ du premier vol avant de promettre de rapatrier au total près d’un millier de ses compatriotes du Maroc ces prochains jours.

​Selon les médias, 264 personnes sont rentrées de Casablanca à Bruxelles le 1er mai à bord d’un Airbus A330.

Trois autres vols de ce type sont prévus pour la semaine prochaine, tous au départ de Casablanca, puisque les autres aéroports marocains sont fermés, note SudInfo.be. Des bus spécialement affrétés y transporteront les Belges retenus par les autorités belges.

Plus de 5.000 demandes de retour

L’ambassade de Belgique au Maroc avait plus tôt annoncé avoir reçu 5.500 demandes de retour, tout en notant qu’elle allait établir une liste des personnes les plus vulnérables.

Selon l’ambassade, il s’agit des personnes capables de démontrer que leur rapatriement a des raisons soit médicales, soit sociales. L’ambassade a promis d’informer les personnes concernées par courrier électronique.

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Moyen-Orient: nouvelle guerre froide entre la Chine et les États-Unis
Tags:
ministère belge des Affaires étrangères, Bruxelles, rapatriement, Casablanca, Maroc, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook