International
URL courte
3513
S'abonner

Pour sa stratégie de déconfinement, la Belgique s’apprête à employer de nombreux tests sérologiques. Selon le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, ils permettront de déterminer si une immunité de groupe se développe parmi la population.

Dans la perspective du déconfinement, la Belgique misera sur deux tests pour «cartographier» le Covid-19 dans le pays, les virologiques (PCR) et les sérologiques. Ces derniers devraient permettre de savoir si une immunité de groupe se développe au sein de la population, a affirmé le porte-parole interfédéral, Yves Van Laethem, vendredi 8 mai lors de la conférence de presse du centre de crise.

Une étude de l’Université d’Anvers a démontré la veille qu’environ 6% des Belges présentaient des anticorps contre le Covid-19. Une proportion «encore faible», selon l’expert. Les tests sérologiques consistent également à savoir si une personne a eu le coronavirus. Ils confirment notamment des cas qui n’avaient pas pu être décelés auparavant, a-t-il souligné, et présentent de nombreux autres avantages.

«Ils coûtent moins cher: d’environ 10 à 15 euros selon les types de test au lieu de 50 euros pour les PCR. Autre avantage: c’est beaucoup plus rapide, le résultat du test sérologique arrive en une demi-journée alors qu’il faudra attendre au moins deux jours pour le PCR. Cela a toute son importance quand on sait que, pendant ce temps-là, le virus continue à faire des ravages», a précisé auprès de la RTBF Frédéric Cotton, chef de service au laboratoire hospitalier universitaire de Bruxelles (LHUB-ULB).

Des études concluantes

Le LHUB a mené une étude avec les Cliniques universitaires Saint-Luc, à Bruxelles, laquelle a déterminé l’importance des tests sérologiques qui seront une clé du déconfinement dans le royaume, a rapporté l’hebdomadaire Le Vif/L’Express. Les résultats, obtenus sur 200 patients volontaires ne présentant pas de symptômes, ont permis de confirmer que ce test est performant et utile pour confirmer des diagnostics.

En France, la Haute autorité de Santé (HAS) a cependant prévenu que les tests sérologiques, s’ils sont «très précieux et répondent déjà à de nombreuses questions», ne permettent pas de dire si une personne est contagieuse ou si elle est protégée face au virus.

«Aujourd'hui, aucun test sérologique n'est capable de vous délivrer le passeport immunitaire dont tout le monde rêve pour le déconfinement», a précisé Dominique Le Guludec, présidente de la HAS. Dès lors, ils pourraient s’avérer peu efficaces pour le «dépistage en population générale».

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Tags:
étude, déconfinement, immunité, Covid-19, tests, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook