International
URL courte
1313
S'abonner

La crise sanitaire provoquée par la pandémie de coronavirus en Italie et la fermeture des écoles et des cantines scolaires ont porte le nombre d’enfants en difficulté alimentaire à 700.000, selon le premier syndical agricole italien Coldiretti.

Environ 700.000 enfants italiens de moins de 15 ans sont en difficulté alimentaire en raison de la crise sanitaire qui a affecté leurs familles, mais aussi de la fermeture des écoles et des cantines scolaires, a annoncé dimanche 10 mai la Coldiretti, principale organisation agricole du pays, à l'occasion de la Fête des mères en Italie.

«Le nombre d'enfants de moins de 15 ans qui ont besoin d'aide pour avoir du lait ou manger est passé à 700.000», indique la Coldiretti citée par l’agence France-Presse (AFP).

Selon le syndicat, la crise liée à la pandémie s'est aggravée dans de nombreuses familles en raison de la fermeture des écoles où les cantines étaient l'occasion pour beaucoup de garantir à leurs enfants un repas chaud.

Parmi les nouveaux pauvres figurent «les familles de ceux qui ont perdu leur emploi saisonnier, les petits commerçants ou artisans qui ont dû fermer, les personnes employées clandestinement qui ne bénéficient pas de subventions spéciales ou d'aides publiques et n'ont pas d'économies, ainsi que de nombreux travailleurs temporaires ou ayant des activités occasionnelles», précise la Coldiretti.

Les régions italiennes les plus touchées sont la Campanie avec 20% des pauvres, la Calabre (14%), la Sicile (11%), le Latium (10%) et la Lombardie (9%).

Hausse des prix et actions de solidarité

La Coldiretti a aussi relevé en avril une hausse des prix à la consommation pour les fruits de 8,4%, alors que les prix des légumes ont augmenté de 5%, ceux du lait de 4,1% et de la charcuterie de 3,4%. Ces hausses des denrées alimentaires sont liées à la fermeture des bars, restaurants et des marchés locaux dans de nombreuses régions, selon la Coldiretti.

La pandémie a suscité un vaste élan de solidarité en Italie, d’après le syndicat. Près de quatre Italiens sur dix (39%) ont déclaré prendre part à des actions de solidarité, par des dons en argent ou des colis alimentaires.

En Italie, environ 10.000 structures périphériques (cantines et centres de distribution) promues par près de 200 institutions caritatives coordonnent les activités d'entités territoriales qui distribuent l’aide du Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD), a précisé la Coldiretti.

Lire aussi:

Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Darmanin prédit des «décisions difficiles» pour lutter contre l'épidémie de Covid-19
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Tags:
Coldiretti, sécurité alimentaire, Covid-19, enfants, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook