International
URL courte
5216
S'abonner

Un kamikaze a actionné ses explosifs lors d'une cérémonie de funérailles mardi matin dans l'est de l'Afghanistan, faisant au moins 40 morts et blessés.

Des dizaines de personnes ont été tuées et blessées dans une attaque suicide lors d'une cérémonie de funérailles dans l'est de l'Afghanistan mardi matin, a indiqué un porte-parole du gouvernement local cité par l'AFP.

«Vers 11h, un kamikaze a fait détoner ses explosifs durant une cérémonie de funérailles», a déclaré Attaullah Khogyani, porte-parole du gouverneur de la province de Nangarhar, ajoutant que «40 personnes ont été tuées et blessées dans l'attaque selon les informations initiales».

Un hôpital attaqué à Kaboul

Ce mardi matin, des hommes armés ont par ailleurs attaqué un hôpital à Kaboul, ont indiqué une source officielle et un médecin qui a pu fuir les lieux.

«Vers 10h plusieurs hommes armés ont attaqué un hôpital dans le district de police 13», a déclaré une porte-parole du ministère de l'Intérieur, Marwa Amini, précisant que les forces spéciales afghanes se trouvaient sur les lieux.

«Nous savions que nous étions attaqués et avons donc fui le bâtiment», a raconté à l'AFP un pédiatre sur place. «L'hôpital était rempli de patients et de médecins, et c'était la panique totale à l’intérieur», a-t-il ajouté sous couvert d'anonymat.

L'hôpital public se trouve à Dasht-e-Barchi, quartier de l'ouest de la capitale habité par la minorité chiite Hazara, plusieurs fois ciblée par la branche afghane de Daech* ces dernières années.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Méfiance face aux vaccins anti-Covid: «vous n’êtes ni des cobayes ni des jouets de l’industrie pharmaceutique»
Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Tags:
Kaboul, funérailles, attaque, attentat suicide, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook