International
URL courte
238
S'abonner

Pensant obtenir leur remise en liberté, des prisonniers détenus dans le comté de Los Angeles ont décidé de s'exposer volontairement au Covid-19. À cette fin, ils ont bu dans le même gobelet jetable et respiré dans le même masque. Les images de leurs démarches ont été relayées sur le Net.

Comme certains prisonniers du monde entier recouvrent leur liberté dans le cadre des mesures prises pour endiguer la propagation du Covid-19, des détenus du comté de Los Angeles ont décidé délibérément de contracter le coronavirus, a rapporté lors d’une conférence de presse le shérif de la ville, Alex Villanueva.

Des images de vidéosurveillance prises mi-avril dans deux unités d'une prison de Castaic ont été relayées sur le Net.

​La vidéo montre des détenus partager de l'eau chaude en faisant la queue devant l'infirmerie. Comme l’a précisé le shérif, ils essayaient ainsi de «faire artificiellement grimper leur température pour prétendre avoir l'un des symptômes» du nouveau coronavirus.

On peut voir également les prisonniers buvant dans le même gobelet jetable et se relayant pour respirer dans le même masque.

Une vingtaine de détenus contractent le Covid-19

Selon Alex Villanueva, 21 détenus ont été testés positifs au Covid-19 rien que dans ces deux unités, une semaine après ces vidéos.

«C'est triste de penser que quelqu'un cherche à s'exposer volontairement au Covid-19», a estimé le shérif, cité par l'AFP, soulignant que plus de 4.500 détenus étaient en quarantaine. Au total, 357 ont été testés positifs à ce jour, dont 117 ont guéri.

Par ailleurs, quelque 5.000 prisonniers ont été libérés pour réduire la promiscuité dans les prisons, faisant passer leur nombre de 17.000 à 11.700.

Lire aussi:

Malgré les avertissements, un tiers des Français prévoient de «partir» pour Noël
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Tags:
Covid-19, détenus, prison, Los Angeles, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook