International
URL courte
0 62
S'abonner

Selon le Guardian, la possibilité de rester avec sa famille, de ne pas se rendre au bureau ou de ne pas aller à l’école à cause de l’épidémie de coronavirus a fait baisser le taux de suicide de 20% sur le mois d’avril au Japon.

Le confinement serait devenu l’une des raisons pour lesquelles le taux de suicide a chuté au Japon, indique le Guardian. Cette année, 1.455 Japonais se sont ôté la vie en avril. Un nombre en baisse de 20% par rapport à 2019.

D’après le média britannique, le fait que les gens aient passé plus de temps à la maison et ne se soient pas rendus dans les bureaux où ils passent habituellement de longues heures, en aurait sauvé plus d’un.

En outre, comme l’a indiqué au Gardien Yukio Saito, ancien chef du service de conseil téléphonique de la Fédération japonaise d’Inochi-no-Denwa, le taux de suicide des adultes est «traditionnellement» en baisse lors des catastrophes. À titre d’exemple, il a rappelé 2011, où le pays avait été frappé par un séisme géant, un tsunami et la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Quant aux enfants, l’expert estime que le report de la rentrée à l’automne est devenu un facteur majeur:

«L’école est une pression pour certains jeunes, mais en avril il n’y pas de telle pression. Chez eux, avec leur famille, ils se sentent en sécurité».

L’état d’urgence sur le point d'être levé

Le Japon a recensé quelque 16.000 cas de Covid-19 sur son sol depuis le début de la crise sanitaire. 696 personnes sont décédées.

Le gouvernement a annoncé ce jeudi 14 mai la levée de l'état d'urgence dans la plupart des régions, le confinement étant maintenu dans les grandes agglomérations de Tokyo et d’Osaka notamment, comme indiqué par le Premier ministre Shinzo Abe.

Lire aussi:

Sans précédent: la France recense plus de 13.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24h
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
confinement, suicide, Covid-19, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook