International
URL courte
2117
S'abonner

Une visioconférence entre des représentants de la Fédération des industries de Sao Paulo et Jair Bolsonaro a pris une tournure particulière. Un conseiller s’est en effet retrouvé nu devant le Président brésilien, en train de se laver sous la douche, sans se rendre compte que sa caméra n’était pas coupée.

Jeudi 14 mai, un conseiller s’est accidentellement retrouvé nu devant le Président brésilien Jair Bolsonaro. Il participait à une réunion à distance sur Zoom, organisée par la Fédération des industries de l’État de Sao Paulo (FIESP). Une capture d’écran et un enregistrement audio de la conférence ont pu être récupérés et relayés par les médias brésiliens.

L’incident a eu lieu lors de la prise de parole du président de la Fédération, Paul Skaf, mais ce dernier a été interrompu par Jair Bolsonaro: «Paul, il y a un collègue en bas à droite, dans le dernier petit carré. Il est parti, il va bien?». Paulo Guedes, le ministre de l’Industrie, a tout de suite remarqué qu’il s’agissait d’un homme nu, en train de se savonner sous la douche.

«Il a eu chaud à cause de la conversation, et donc il est parti prendre une douche froide», a plaisanté le ministre. «Malheureusement nous l’avons vu. L’image était instable mais nous l’avons vu, malheureusement», a alors répondu M. Bolsonaro, cité par le média Poder360. L’homme en question est un conseiller environnemental auprès de la FIESP.

La visioconférence, lieu d’accidents relationnels

Période de confinement oblige, de nombreux travailleurs, dont des responsables politiques, ont dû tenir des réunions à distance. Cela a donné lieu à plusieurs incidents lorsque ceux-ci oubliaient de couper leur micro ou leur webcam.

Ainsi, le maire de Lyon Gérard Collomb a lâché «quelle conne!» pendant un conseil municipal le 7 mai tandis qu’une de ses collaboratrices prenait la parole. Il a regretté ses propos, visiblement sortis sans qu’il se rende compte que son micro était ouvert et il a présenté ses excuses à la principale intéressée. Fin avril, c’est un ministre gallois qui a insulté une collègue sans savoir que tous les participants pouvaient l’entendre.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Le ministère de la Santé confirme plus de 45.000 contaminations en 24h
L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Tags:
confinement, Brésil, incident, webcams, vidéoconférence, Jair Bolsonaro
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook